Carrière, RH au quotidien
1 commentaire

L’ABC de l’entrevue

Alors que l’entrevue crée certaines angoisses chez plusieurs, d’autres la considèrent plutôt comme un défi à relever, une occasion d’en apprendre un peu plus sur un employeur potentiel et de surcroît, d’en apprendre encore plus sur eux-mêmes.

L’objectif étant d’obtenir un nouveau poste, voire un meilleur poste, cette étape de la recherche d’emploi doit être prise avec grand sérieux.

L’entretien d’embauche n’est pas un interrogatoire mais bien une discussion entre vous et le recruteur. Cette rencontre lui permettra d’approfondir et de valider certains aspects touchant vos compétences, vos expériences de travail et votre personnalité.

Sachez que même si vous ne pouvez pas tout contrôler durant votre entrevue, vous détenez toutefois un contrôle sur beaucoup plus d’éléments que vous ne le croyez!

Outre les «n’arrivez pas en retard à l’entrevue »,  « ne mangez pas de gomme », « fermez votre cellulaire lors de la rencontre » et « ne parlez jamais en mal d’un ancien employeur », voici quelques petits trucs et conseils pratico-pratiques qui vous permettront de vous présenter non seulement sous votre meilleur jour, mais aussi d’être en parfait contrôle lors de votre entrevue… tout cela dans le but d’augmenter vos chances d’obtenir le poste que vous convoitez!

Avant l’entrevue : la préparation

Qui suis-je?: Avant votre entrevue, prenez le temps de bien vous connaître.

Quelles sont vos valeurs personnelles? Quelles sont les valeurs organisationnelles que vous recherchez? Assurez-vous qu’elles soient en cohérence avec le poste et l’entreprise convoités.

Outre de connaître vos forces et vos faiblesses, demandez-vous à quelle fréquence vous utilisez votre talent unique dans votre travail, au quotidien? De quelle façon pourriez-vous le faire rayonner davantage? Quelle est votre valeur ajoutée pour une organisation? Répondez à ces questions et ensuite posez ces mêmes questions à vos proches et collègues… et comparez les réponses.

En entrevue, vous devez répondre avec conviction, tout en appuyant vos énoncés d’exemples concrets et pertinents. Prenez le temps de mettre sur papier vos réalisations importantes. Afin qu’elles aient plus d’impact, chiffrez vos réalisations en pourcentage, en gain, en diminution de coût, en augmentation de productivité, en réduction de délais, etc.

Énoncez une liste des compétences clés que vous avez acquises au cours des dernières années. Est-ce que vos compétences correspondent aux exigences du poste, aux exigences du marché? À ce propos, selon Robert Half, les compétences les plus recherchées seraient celles touchant :

  • La communication
  • La résolution de problème
  • Les médias sociaux
  • La Suite Microsoft Office
  • Le travail d’équipe
  • Le service à la clientèle-relation client

Éliminez les interférences superficielles: je parle ici de tout ce qui pourrait déranger, accrocher l’œil ou détourner l’attention du recruteur lors de votre entrevue. Des exemples? Une repousse de cheveux, du vernis à ongle écaillé, des bords de bas de pantalon arborant fièrement des traces de calcium… alors que l’hiver est terminé depuis deux mois déjà. Conservez une allure professionnelle. Adoptez des vêtements neutres et classiques de couleurs noir, marine ou gris avec un ou deux accents de couleur. Repassez vos vêtements et ne négligez surtout pas vos chaussures! Évitez les parfums. Finalement, sans vous éloigner de votre style mesdames, sachez doser le maquillage et les accessoires (boucles d’oreilles et autres breloques).

Propreté avant tout: les gens n’ayant pas la même définition de la propreté et de l’hygiène, je me dois de ne pas passer ces aspects sous silence. Assurez-vous d’avoir les ongles propres et préférablement tous de la même longueur. Messieurs, sachez que les ongles longs sont la propriété exclusive des joueurs de guitare. Lavez-vous les cheveux et brossez-vous les dents. Éliminez les odeurs sur vos vêtements (cigarette, poisson pané de la veille) ainsi que les poils d’animaux. Finalement, la pression risque de monter lors votre l’entrevue, n’oubliez donc pas de mettre votre désodorisant!

Maîtrisez le contenu de votre CV: soyez vigilant et rappelez-vous que chaque mot inscrit sur votre CV peut devenir un sujet potentiel pour l’entrevue; des emplois obtenus aux loisirs, en passant par votre bénévolat. Préparez-vous à répondre aux questions. Si vous avez indiqué parler l’italien, ne soyez pas surpris que l’on vous pose une question dans cette langue. Un petit conseil, amenez toujours une copie de votre CV avec vous en entrevue.

Trucs & conseils: L’hiver, assurez-vous d’amener dans un sac une paire de chaussures propres afin d’enlever vos bottes avant votre entrevue. Laissez votre manteau de ski à la maison… profitez-en plutôt pour porter votre manteau du dimanche. Mesdames, ayez toujours une 2e paire de bas de nylon dans votre sac à main, au cas où une maille ferait une apparition surprise au mauvais moment.

À lire:

À consulter:

Pendant l’entrevue : le contrôle

Profitez du moment présent: pourquoi? Pour analyser votre environnement. Prendre le temps de ressentir ce qui se passe à l’intérieur de vous. Comment vous êtes-vous senti en entrant dans les bureaux de votre employeur potentiel? Avez-vous été accueilli avec courtoisie et respect? Vous sentez-vous bien avec les gens qui sont assis en face de vous. Êtes-vous fébrile ou avez-vous soudainement mal au ventre ou mal à la tête? Votre intuition (et votre corps) ne vous trompent jamais!

Premier contact: une poignée de main ferme et assurée transpire la confiance. Évitez à tout pris les poignées de main molle. Pratiquez-vous avec vos proches afin de trouver le juste milieu de fermeté. Regardez la personne dans les yeux lorsque vous lui serrez la main.

Tu ou vous?: toujours utiliser le vouvoiement. Évitez de tutoyez à outrance dès le départ, à moins, évidemment, que la personne qui vous interview vous en fasse la demande.

Brisez la glace: utilisez des sujets d’amorces, soit tous les sujets qui peuvent être en lien avec les intérêts de la personne qui vous rencontre. Avant votre entrevue, allez préalablement consulter son profil LinkedIn, vous pourrez en apprendre plus sur ses implications sociales, son bénévolat, les prix reçus, les livres qu’elle a écrits, etc. Si l’entrevue se déroule dans son bureau, repérez les photos sur son mur ou sur son mobilier de bureau…vous constaterez peut-être ses exploits de golf ou de pêche. Souvenez-vous, les gens se sentent importants lorsque l’on s’intéresse à eux, à ce qu’ils font.

Synergologie 101: positions ouvertes, positions fermées, que vous y croyez ou non, quelques trucs simples de synergologie vous aideront à démontrer votre ouverture une fois devant votre futur employeur. Au lieu de croiser vos bras, croisez plutôt vos jambes, qui sont généralement cachées en-dessous de la table. Asseyez-vous sur le bout de la chaise, les jambes à 90 degrés. Cela vous aidera à garder le dos bien droit. Regardez les personnes qui vous questionnent dans les yeux. Afin d’évitez les tics nerveux (vous jouer dans les cheveux, faire pivoter votre chaise, cogner votre crayon sur la table), amenez votre CV et concentrez-vous à le garder entre vos mains sur la table, ce sera votre point d’ancrage.

Savoir bien répondre aux questions: dans la plupart des cas, le recruteur vous posera des questions ouvertes, c’est à dire des questions qui vous permettront de développer vos réponses et d’élaborer davantage. D’autres questions seront des mises en situation. Sachez faire des liens pertinents entre vos expériences et vos compétences. Afin de ne pas vous égarer, d’être concis, clair et pertinent, suivez la méthode STAR lorsque vous répondez aux questions :

S = Situation / contexte : décrivez brièvement la situation. Qui, quoi, quand, où, comment, pourquoi.

T = Travail / fonction : expliquez les tâches que vous avez accomplies, les contraintes ou les défis rencontrés.

A = Actions / missions : mettez de l’avant les actions posées, les mesures que vous avez appliquées. C’est le moment de faire des liens avec vos forces, votre talent unique, vos compétences clés.

R = Résultat : mentionnez le résultat obtenu en fonction de ce qui était attendu au départ. Avez-vous surpassé les attentes? Donnez des résultats probants.

Le temps est votre ami: sachez que lorsque l’on vous pose une question, vous avez le droit (et le pouvoir) de prendre votre temps avant d’y répondre. Prendre le temps de réfléchir avant de répondre peut souvent vous permettre d’offrir une meilleure réponse.

Période de questions: à vous la parole! C’est le temps de démontrer votre intérêt et votre compréhension des enjeux du poste. Vous pouvez poser des questions à la personne qui vous interview afin d’approfondir certains aspects du poste, d’en connaître davantage sur la culture organisationnelle, etc.

À consulter:

Après l’entrevue : le suivi

Sachez doser: il existe une différence notable entre un suivi ayant comme but premier de réitérer votre intérêt envers le poste versus un suivi harcelant indiquant plutôt au recruteur que vous êtes vraiment désespéré d’obtenir ce poste. Même si votre intention de départ est bonne, sachez que l’intensité de vos suivis et les courts délais entre eux peuvent exaspérer les recruteurs et gestionnaires rencontrés. Pire, cela pourrait les amener à transposer vos gestes dans le poste à combler.

Exemples de suivis:

  • Le courriel de remerciement: vous l’adressez à la personne qui vous a rencontré, ainsi qu’à ses collègues, le cas échéant. Vous l’envoyez généralement peu de temps après votre rencontre. Vous remerciez la personne pour le temps qu’elle vous a accordé et vous en profitez pour lui réitérer votre intérêt pour le poste. Vous pouvez également lui poser une question, lui demander une précision sur un aspect discuté en entrevue, par exemple.
  • Suivi téléphonique ou courriel: dans le cas où votre intervieweur vous a mentionné qu’il communiquerait avec vous dans une semaine, attendez au minimum une semaine et demie avant de refaire un suivi avec lui. Votre suivi sera respectueux et intelligent.

Les références professionnelles: donnez des références professionnelles stratégiques, c’est-à-dire le nom de personnes avec qui vous avez eu du plaisir à travailler, qui ont été témoins de vos forces, de vos réalisations bref, de vos bons coups! Des personnes qui sont en mesure de bien vous connaître et de bien vous référer. Avisez vos références avant qu’elles ne soient contactées afin que vous puissiez préalablement leur donner des informations relatives au poste que vous désirez obtenir. Elles pourront ainsi ajuster leurs réponses en conséquence lors de l’appel du recruteur.

La saviez-vous?

Selon Éducaloi, « À chaque fois qu’on lui demande des renseignements personnels à votre sujet, votre ancien employeur doit obtenir votre consentement avant de les révéler.

Toutefois, un employeur chez qui vous postulez peut vérifier l’exactitude des renseignements que vous lui avez fournis lors de l’entrevue, s’il a un intérêt sérieux et légitime à le faire.

Si vous consentez à ce qu’on obtienne de la part de vos anciens employeurs des renseignements sur vous, il est préférable de donner ce consentement par écrit et de préciser quel type d’information vous les autorisez à divulguer. Par exemple, vous pouvez les autoriser à donner des informations sur votre rendement et votre attitude au travail, sans les autoriser à révéler votre numéro d’assurance sociale ou votre salaire. »

Candidature rejetée: habituellement, si votre candidature est rejetée, le recruteur communiquera directement avec vous par téléphone. Malgré le sentiment de tristesse ou d’échec que vous pourrez alors ressentir, saisissez cette occasion et demandez s’il y a des correctifs que vous pourriez apporter lors de vos prochaines entrevues. Certaines personnes seront très généreuses et vous offriront un coaching en or, ce qui vous sera très profitable ultérieurement dans votre recherche d’emploi.

***

Mon conseil: en conclusion, voyez la recherche d’emploi comme une session de magasinage. Prenez le temps de bien magasiner votre poste en prenant bien soin d’évaluer toutes vos options ainsi que les critères importants pour vous. L’entrevue vous permet d’aller chercher de l’information pertinente supplémentaire, de valider plusieurs aspects concernant les compétences recherchées, l’expérience demandée, etc. Comparez. Magasinez votre poste idéal selon vos valeurs et selon vos aspirations. Prenez votre temps afin de faire le bon choix.

Sur ce, bonne entrevue!

 

 

 

Publicités

1 commentaire

  1. Pingback: Best After / meilleur après : 50 ans | Mon amie RH

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s