Tendances RH 2018

Tendances RH 2018

Adolescente, j’attendais avec grande impatience et fébrilité le numéro de janvier de mon magazine préféré. Est-ce que les jeans « tailles hautes » seraient à la mode au détriment des « tailles basses »? Est-ce que le rouge à lèvres « rouge » serait in ou deviendrait out face au « fuchsia »?

Ça m’a donc donné l’idée de cet article…

En lisant la suite, vous n’apprendrez évidemment rien à propos des tendances mode, des tendances déco… je ne vous dévoilerai pas non plus la couleur choisie par Pantone pour l’année 2018.

Par contre, vous aurez le bonheur d’y retrouver les principales tendances RH pour l’année en cours. Elles vous aideront professionnellement à prendre action, à réfléchir, à modifier certaines de vos habitudes et de vos comportements… pour le mieux!

Voici donc ce qu’Aurélie Wen, Olivier Schmouker, Marianne Lemay et Matthieu Degenève, quatre (4) passionnés des ressources humaines, avaient envie de partager avec vous afin que vous puissiez passer la plus belle des années!

Les In & Out 2018 d’Aurélie Wen côté innovation

Collaboration

In : collaborer entre personnes de départements différents; travailler en équipe multi-disciplinaire; embrasser la diversité au travail

Une grande chaîne de supermarchés était sur le point de lancer en impression 200 000 emballages pour des filets de poisson. Un stagiaire d’un autre département est passé derrière l’ordinateur du designer et a fait remarquer à tout le monde qu’il manquait un « s » à poisson sur le devant de l’emballage. Le design était pourtant passé par cinq (5) personnes différentes du département.

Out : travailler en solo; ne travailler qu’avec ses collègues directs; ne pas tenir compte des points de vue différents

Communication

In : communiquer directement avec les personnes concernées; ne pas hésiter à parler directement au patron de son directeur en cas de besoin

Out : passer par son supérieur hiérarchique ou d’autres intermédiaires pour faire passer un message à un collègue d’un autre service; ne pas oser aller parler directement au supérieur immédiat de son propre directeur.

Dans une note interne à Tesla, Elon Musk dit que la façon dont la plupart des entreprises communiquent est « incroyablement stupide »

Innovation  

In : innover chaque jour collectivement; rester à l’affût des nouvelles pratiques de son métier; tenter l’intrapreneuriat, qui consiste à entreprendre des initiatives innovantes au sein de son entreprise.

Plus de 800 collaborateurs de La Poste ont participé à un défi interne appelé 20 Projets pour 2020. Une bonne façon pour les intrapreneurs du groupe de travailler en équipe sur un projet qui leur tient à coeur, afin de co-créer le futur visage de leur entreprise en 2020. Pour les 20 projets sélectionnés, les employés concernés ont le choix de poursuivre le développement de leur projet avec l’aide de l’entreprise, ou bien de retourner à leur emploi actuel.

Bien amorcer son programme intrapreneur grâce à l’innovation ouverte

Out : se dire que ses idées ne sont pas intéressantes; penser que l’innovation n’est que l’affaire de son département R&D ou innovation; croire que la boîte à idées à côté de la machine à café, c’est de l’innovation (eh non !).

Qui est Aurélie Wen?

Aurélie Wen est Directrice Générale d’Agorize Canada. Elle a la chance d’évoluer dans deux domaines qui la passionnent : l’innovation ouverte et la marque employeur. Avec ses équipes, elle a aidé plus de 200 grands groupes comme L’Oréal, PepsiCo, Citi Bank, Desjardins, TD, Radio-Canada, Bayer ou encore Microsoft à innover, recruter et communiquer différemment, un hackathon à la fois. Ce qui lui apporte beaucoup de joie: savoir que sa société contribue à briser les silos en entreprise, mais surtout qu’elle aide des centaines de talents au profil atypique à se faire engager dans l’entreprise de leur rêve, et contribuent à initier des centaines de partenariats entre grands groupes et startups à travers le monde.

Les In & Out du management en 2018 selon Olivier Schmouker

Leadership

In : agir en coach

Avec l’arrivée des milléniaux (c’est-à-dire les 18-34 ans), les habitudes de gestion sont en train d’évoluer. Ça se sent d’ores et déjà avec ceux qui commencent à avoir des responsabilités au travail : ils écoutent, comprennent, soutiennent et, au besoin, conseillent les autres. Autrement dit, ils considèrent que ce sont eux, en tant que jeunes dirigeants, qui sont au service de leur équipe, dans l’optique que celle-ci atteigne l’objectif collectif qui lui a été confié; et non pas que les autres sont à leur service pour atteindre leur propre objectif professionnel.

Out : agir en chef

Fini le 20e siècle et cette fâcheuse habitude managériale de commander et contrôler. Aujourd’hui, plus personne ne se considère au travail comme un petit soldat bête et obéissant, qui ne peut rien faire sans l’aval de son chef! Et surtout pas les milléniaux.

Note importante : le leadership, ce n’est pas juste un truc réservé au boss, de nos jours! Non, le leadership, tout le monde en a, et se doit même d’en user dans son quotidien au travail, histoire d’améliorer le fonctionnement de l’ensemble du groupe. Il ne tient pas au titre, ni à la position hiérarchique que l’on occupe dans l’organigramme de l’entreprise : par exemple, un employé qui fait gentiment remarquer à son boss que le travail de tout le monde serait plus efficace sans pression excessive (ex.: sa mauvaise habitude d’envoyer des courriels durant la fin de semaine aux membres de son équipe, ce qui met de la pression sur tout le monde lors des périodes de repos…) fait ainsi preuve de leadership.

Gestion du temps

In : adopter la liste Not-To-Do

Nous souffrons tous du même mal au travail : nous avons toujours mille choses à faire en même temps. Comment ne pas devenir fou? En adoptant la liste Not-To-Do. Celle-ci consiste tout simplement à identifier dans son agenda (disons, les quatre dernières semaines), les tâches que nous avons accomplies, mais sans avoir y apporté de véritable plus-value, puis, à inscrire cette tâche-là (et éventuellement deux ou trois autres) sur notre liste Not-To-Do, c’est-à-dire la liste des tâches que nous décidons de ne plus faire nous-mêmes puisque cela ne permet pas d’obtenir de résultats impressionnants. Autant que d’autres s’en chargent, plus doués que nous pour les mener à bien. Bien entendu, il convient d’en parler en équipe, et d’ainsi mieux répartir les tâches au sein du groupe, sachant que l’idée est d’en faire moins, mais mieux.

Out : empiler les listes To-Do

Rien de plus absurde que d’empiler les listes To-Do les unes sur les autres, qu’elles soient en format papier ou en format numérique (ils existent des centaines d’applications permettant de concocter des listes…). L’idéal, selon le milliardaire américain Warren Buffett, c’est de considérer, un beau jour, toutes ses listes, d’identifier les 5 choses à faire les plus prioritaires (pas 4, ni 6, mais pile 5!), de rédiger celles-ci sur un seul document, puis… de supprimer définitivement toutes les autres listes. Pourquoi? Parce qu’il considère qu’il vaut mieux se concentrer sur 5 choses qui nous tiennent vraiment à coeur plutôt que d’en traîner des mois durant 25 qu’on ne termine jamais.

Carrière

In : s’amuser

Un conseil pour les milléniaux, valable aussi, à mon avis, pour tous ceux qui souhaitent enfin triper dans leur quotidien au travail : ne prenez pas une job, mais embrassez une carrière! Parce que cela vous amènera à rouler non pas pour un salaire, mais pour le plaisir. Et parce que vous travaillerez ainsi en accord avec vos valeurs profondes. Forcément. Bref, amusez-vous!

Out : se contenter de la routine

En ce début du 21e siècle, tout change à la vitesse grand V. Il n’y a plus une industrie qui est à l’abri de la tempête qui se profile à l’horizon. En conclusion, mieux vaut apprendre au plus vite à faire preuve de souplesse, en particulier dans son quotidien au travail. Changez vos petites manies, envisagez la possibilité de faire autrement ce que vous faites d’habitude. Car cela va vous permettre de trouver un nouvel élan dans votre travail, et de ne pas figer lorsque vous serez confronté à l’inconnu.

Qui est Olivier Schmouker?

Olivier Schmouker est chroniqueur et blogueur pour le journal Les affaires. Il est également conférencier ainsi que l’auteur du bestseller «11 choses que Mark Zuckerberg fait autrement», numéro 1 des ventes sur Amazon en 2016 dans la catégorie Livres d’affaires en français.»

Les In & Out de Marianne Lemay touchant l’équilibre travail-vie personnelle

Culture et équipe de travail

In : dîner avec ses collègues

Dîner avec ses collègues peut sembler anodin, mais c’est une bonne façon d’améliorer la synergie d’équipe et de prendre une pause pendant la journée. C’est également meilleur pour le système digestif puisque les employés prennent généralement plus de temps pour manger lorsqu’ils font la conversation.

Out : manger seul à son bureau

S’isoler a des répercussions sur la productivité et sur la santé mentale. Ne pas prendre de pause provoque l’épuisement et a un impact sur la concentration. Puisque manger en solo nuit à la cohésion du groupe, de plus en plus d’entreprises ont mis des mécanismes en place pour pallier à ce problème : L’application Lunchmates utilise un algorithme qui permet de sélectionner quelques employés au hasard pour qu’ils puissent dîner ensemble. C’est une belle initiative pour briser l’isolement!

Équilibre travail-vie personnelle

In : prendre du temps pour soi

Être heureux au travail c’est bien, mais l’être dans sa vie personnelle c’est mieux. Prendre le temps d’être avec ses proches et de faire des passes-temps qui permettent de décrocher est nécessaire pour se sentir fondamentalement bien.

Out : travailler à s’en rendre malade

Les employés de la génération Y ressentent souvent le besoin de travailler sans relâche pour montrer ce dont ils sont capables. Ils veulent se faire remarquer et misent sur les heures supplémentaires pour exprimer leur dévouement envers l’entreprise. Pourtant, à force de s’enfoncer dans le travail, ils finissent par s’épuiser et perdre leur identité.

« Les Y manquent de perspective […], ce manque crée des attentes disproportionnées et entraîne des calendriers et des échéanciers irréalistes au travail. Ils veulent résoudre des problèmes, ont besoin de latitude et de confiance pour exercer leur créativité. »¹

Qui est Marianne Lemay?

Marianne Lemay est Directrice culture & marque chez Cangaroo. Elle est en charge du marketing, des communications, des ressources humaines et de l’amélioration continue. Ayant travaillé pendant plus de 4 ans à titre de Directrice culture & talent chez GSOFT, elle a fait grandir l’équipe de 50 à plus de 200 employés, tout en maintenant un taux de roulement inférieur à 5%. Elle se démarque par sa créativité et sa passion pour les technologies. Conférencière et bloggeuse, toutes ses initiatives visent à aider les professionnels en ressources humaines à devenir plus innovants.

Méli-mélo des In & Out de Matthieu Degenève

In : l’intelligence artificielle (IA) à l’essai

En vogue.

Après les lunettes 3D, vous jouerez de plus en plus avec des auto-répondeurs dans le processus d’embauche. Il y a bien des gens qui veulent essayer ça l’IA, incluant les recruteurs!

***

Out : les groupes LinkedIn

Est-ce que ça a déjà été in? On les ajoute à coups de 10 maximum. Les approbations des administrateurs sont lentes à venir. À l’intérieur, on s’y ennuie.

Les groupes Facebook sont maintenant le vrai refuge pour des discussions professionnelles dynamiques!

***

In : l’automatisation du marketing RH

Il y a la pénurie de main-d’œuvre, très in elle aussi…

Vous verrez des publicités d’emplois plus agressives! Une fois sur le site Web de l’entreprise, vous serez géolocalisé, c’est-à-dire que votre ville sera utilisée pour vous convaincre de remplir le formulaire d’embauche.

  • Cherchez-vous un poste dans la région de Beaconsfield?

Des compteurs (« countdowns ») figureront sur les pages d’offres d’emploi. Des pop-ups surgiront :

  • 5 candidats viennent de postuler! Plus que 3 sièges disponibles!

Bref, vous vivrez une expérience à la Expedia ou Hostels.com au moment de postuler : le sens de l’urgence, la personnalisation et l’effet de rareté.

Une fois votre courriel récolté, des séquences automatiséesdrip email marketing ») vous inciteront à participer au programme de référencement :

  • Réfère un confrère Mario!

Enfin, les nouvelles entrevues vidéo automatisées sont elles aussi sur le banc d’essai québécois.

***

Out : les tableaux et infographies sur les écarts générationnels au travail

Le monde de l’emploi ne devrait pas avoir de cases. Qu’en pensez-vous?

Qui est Matthieu Degenève?

Matthieu Degenève est président-fondateur de L’Œil du Recruteur, un site Web d’autorité sur le sujet de l’aide en emploi vu plus de 3 millions de fois depuis 2011.

Visionnaire et ambitieux, il désire propulser son entreprise comme le média le plus influent en matière de recherche d’emploi au Québec d’ici 2023.

Matthieu se passionne pour le marketing de contenu. Après plus de 10 000 chercheurs d’emploi et candidats accompagnés en 10 ans en tant que recruteur et conseiller en emploi, il répond à vos questions!

***

Alors dites-moi, par quoi commencerez-vous 😉 ?

Source & autres liens:

 1- Générations X@Z, p.24 Auteur: Stéphane Simard



1 réponse sur “Tendances RH 2018”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *