Carrière
3 commentaires

Combien tu gagnes?

Parler d’argent a toujours été tabou. Pourtant, « évoquer le montant de son salaire est monnaie courante aux États-Unis, pas du tout chez nous. Peur de susciter des jalousies? Crainte d’être réduit à ce que nous gagnons?

Nous le savons depuis Freud, parler d’argent, c’est parler de ce que nous avons et de ce que nous n’avons pas, de nos manques et de nos frustrations, de nos rêves et de nos impuissances. » ¹

L’adage « tout travail mérite argent » s’est complexifié avec le temps… car maintenant, il n’y a plus juste le salaire à considérer dans cette équation, dans cette relation d’affaires. Je parle évidemment de la relation entre vous et votre employeur.

Plusieurs hésitent encore lors d’une entrevue à mentionner leurs attentes salariales. Peur de perdre une opportunité? Peur de ne pas se trouver d’emploi éventuellement? Manque d’information concernant le marché du travail?

Selon « une étude réalisée par l’agence de recrutement Robert Half auprès de 1 000 employés, 84 % des travailleurs canadiens sont insatisfaits de leur salaire. (…) Pire; ils seraient 43 % à n’avoir jamais comparé leur rémunération au taux du marché ou au salaire de leurs pairs. » ²

Et bien si c’était le cas pour vous avant, ce ne le sera plus dorénavant! Voici tout ce que vous devriez savoir et prendre en compte lorsque viendra le temps de parler de votre rémunération.

De quoi est composée votre rémunération?

Outre la diversité des tâches, les défis inhérents au poste et la culture de l’entreprise, voici quelques éléments à considérer lorsque vient le temps de changer d’emploi et de comparer votre rémunération globale.

Rémunération directe 

La rémunération directe est la forme la plus connue. Il s’agit d’une somme d’argent versée directement aux employés en échange de leur travail. ³

  • Salaire
  • Primes
  • Pourboires
  • Commissions

La rémunération pécuniaire indirecte

Elle inclut toutes les sommes versées à un employé qui ne sont pas comprises dans la rémunération directe.4  Cette forme de rémunération est souvent explicitée dans le contrat de l’employé ou dans le manuel de l’employé de l’organisation. 

La rémunération non pécuniaire

Également appelée rémunération intrinsèque, celle-ci « diffère de la rémunération directe et indirecte dans la mesure où elle n’a pas de valeur monétaire. Les incitatifs non monétaires sont des types de récompenses qui ne font pas partie du salaire d’un employé. » 5 Elle comprend les éléments suivants:

  • Stationnement payé ou titres de transport en commun remboursés
  • Cellulaire payé
  • Compte de dépenses
  • Voiture fournie, allocation de voiture ou kilométrage remboursé
  • Repas payés
  • Formation payée
  • Cotisation professionnelle remboursée
  • Récompenses pour des réalisations
  • Possibilité de gérer une équipe de travail
  • Journées personnelles
  • Nouveau bureau, espace de travail amélioré

*Attention car certains éléments mentionnés précédemment peuvent être imposables. Consultez  Revenu Québec ou le Planiguide fiscal de Raymond Chabot Grant Thornton pour avoir plus de détails.

Toujours bon à savoir!

Combien valez-vous?

Connaissez-vous votre valeur sur le marché? Celle que vous avez aux yeux d’employeurs potentiels? Pour connaître votre valeur sur le marché, selon votre scolarité, vos compétences, votre expérience de travail, etc, je vous invite à consulter les différents sites, guides et échelles salariales disponibles selon les différents secteurs d’emplois.

Ce qui vous distingue de la concurrence, votre valeur ajoutée

Vous avez développé une spécialisation avec une nouvelle technologie? Vous êtes parfaitement bilingue (anglais-français) ou mieux encore, vous maîtrisez en plus l’espagnol? Vous avez de l’expérience à l’étranger? Vous êtes un leader mobilisateur, une personne avec qui tout le monde souhaite travailler? Tout se monnaie! C’est à vous de trouver ce qui vous démarque, votre valeur ajoutée pour les employeurs.

Éléments à considérer lorsqu’on vous fait une offre :

Outre le salaire, il est important de considérer l’ensemble de la rémunération, soit la rémunération directe, indirecte et non pécuniaire, dont entre autre:

Votre employabilité : est-ce que de la formation et du développement professionnel vous seront offerts? Aurez-vous la possibilité de progresser au sein de l’organisation? Bénéficierez-vous d’un programme de mentorat?

Votre bien-être : est-ce que le climat, la culture et les valeurs de l’organisation vous plaisent? L’employeur vous offre-t-il la possibilité d’avoir un équilibre travail-famille, le cas échéant?

Votre sécurité : pourrez-vous bénéficier d’un régime d’assurance collective, d’un régime de retraite, d’un programme d’aide aux employés, de politiques en santé et sécurité au travail?

La proximité du lieu de travail : vous recevez une offre avantageuse financièrement mais accepter ce nouveau poste vous éloignerait davantage de votre lieu de résidence? Cela mérite réflexion.

Voici quelques aspects à prendre en considération et à calculer afin de faire le bon choix, soit d’accepter ou de refuser ce nouveau poste.

  • Le transport : considérez le coût de l’essence, celui de la dévaluation de votre voiture, de l’entretien, de l’assurance. Devrez-vous acquérir une 2e voiture? Si oui, est-ce que les frais reliés à cette nouvelle dépense seront couverts par votre augmentation salariale ou remboursés par l’employeur si cela fait partie de vos avantages, par exemple?
  • Le temps : attribuez une valeur monétaire à votre temps, soit le temps perdu dans le voyagement. Si votre temps de voyagement passe de 5 heures à 10 heures par semaine, calculez ce que cela pourrait impliquer sur votre gestion quotidienne personnelle ou familiale: besoin d’acheter plus de repas préparés, engager une gardienne pour aller chercher les enfants à la garderie, obtenir les services d’une femme de ménage, etc?
  • Qualité de vie : est-ce que cet emploi pourrait affecter directement votre qualité de vie, soit la quantité et la qualité du temps passé seul ou en famille. Est-ce que vos activités personnelles et familiales seraient dorénavant limitées?

Connaître la vrai valeur de votre augmentation salariale

  • L’impôt : lorsque vous avez la chance d’augmenter votre salaire, il est toujours bon de vous mettre à jour quant à votre nouveau taux d’imposition marginal, le cas échéant, afin de connaître votre nouveau gain salarial net.
  • Crédits d’impôts, déductions fiscales et frais de garderie : consulter un fiscaliste peut toujours vous être utile lors de votre réflexion afin de voir quels avantages fiscaux vous pourriez conserver ou non, selon la situation.

L’offre d’emploi

Tant et aussi longtemps qu’une offre d’emploi n’est pas signée, considérez qu’il y a toujours place à la négociation. Changer d’emploi fait partie des moments les plus stratégiques de votre carrière pour progresser significativement au niveau de vos conditions. Ayez toujours en tête qu’une fois en poste, il sera beaucoup plus difficile de renégocier votre salaire et vos conditions.

La contre-offre salariale ou « pourquoi pensez-vous pouvoir gagner plus?» 

Préparez-vous, ayez des informations factuelles du marché et des données salariales récentes. Soyez convainquant et convaincu. Préparez un argumentaire structuré. Aucun employeur ne restera indifférent, et ce, peu importe la conclusion.

Quand accepter une baisse salariale ?

Vous pouvez accepter un poste à moindre salaire lorsque les défis à relever sont motivants, lorsque celui-ci vous permet d’acquérir de nouvelles compétences et expériences clés qui pourront éventuellement vous positionner sur le marché. Vous pourriez donc considérer cette décision comme étant stratégique pour votre carrière.

Mon conseil : comme le disait Emmeline Raymond, « une carrière ne s’improvise pas, elle se construit ». Évaluez ce que vous gagnez et perdez en changeant d’emploi, écrivez les pour et les contre en détenant l’information factuelle pour vous aider à quantifier vos gains et pertes. Ensuite, écoutez votre cœur et assumez votre décision… et sabrez le champagne s’il y a lieu!

Sources :

1- http://www.psychologies.com/Travail/S-epanouir-au-travail/Reconnaissance/Articles-et-Dossiers/Pourquoi-personne-ne-dit-combien-il-gagne

2- http://www.jobboom.com/carriere/combien-vaut-vraiment-votre-travail/

3-4-5 https://www.cpsa.com/fr/articles/quelle-est-la-différence-entre-la-rémunération-directe-indirecte-et-non-pécuniaire

Publicités

3 commentaires

  1. Pingback: L’ABC de l’entrevue | Mon amie RH

  2. Pingback: Best After / meilleur après : 50 ans | Mon amie RH

  3. Pingback: « Quel est votre salaire actuel? » - ProfessionELLE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s